Vous êtes ici

Restaurer la trame bleue, une approche transversale pour décloisonner les pratiques

Confluence Doubs Loue - © Tom Conry

Journée "Restaurer la trame bleue, une approche transversale pour décloisonner les pratiques" - 24 & 25 octobre 2019 à Annecy et Faverges (74)

Trame Bleue : espaces et continuités - www.tramebleue.frDans un contexte de changement climatique, d’érosion de la biodiversité, de préoccupation pour la santé des écosystèmes et le bien-être des citoyens, il devient primordial de restaurer les continuités écologiques, longitudinales et latérales, afin de tendre vers des écosystèmes humides et terrestres plus résilients.

Il s’agit d’encourager des projets qui répondront à la fois aux enjeux de restauration et de préservation des milieux aquatiques et terrestres en cohérence avec les enjeux du territoire, qu’ils soient agricoles, forestiers ou touristiques. L’approche multithématique est propice à la création de partenariat où les structures compétentes en matière de GEMAPI peuvent ouvrir leur domaine d’intervention au territoire.

Objectifs :

Cet évènement avait pour objectif de sensibiliser les gestionnaires de cours d’eau et autres acteurs de l’eau et du territoire à  l’importance de décloisonner les thématiques et de promouvoir des projets intégrés. À travers les retours d’expérience et des intervenants aux compétences diverses, nous nous sommes intéressés aux trois compartiments liés à l’eau : l’espace cours d’eau, l’espace alluvial et les interfaces entre la trame bleue et la trame verte.

  • Décloisonner les réflexions et les pratiques dans les projets de restauration écologique
  • Promouvoir des projets intégrés répondant à la fois au bon état écologique des cours d’eau et des habitats terrestres aux abords de ce dernier
  • Valoriser des projets cohérents qui répondent à la fois aux enjeux de restauration et aux enjeux du territoire (agricole, tourisme, etc.)

Cet évènement était proposé dans le cadre du programme « Trame bleue : espaces et continuités » qui accompagne la mise en oeuvre du Schéma Régional de Cohérence Écologique Rhône-Alpes (SRCE). À ce titre, elle était ouverte à tous dans la limite des places disponibles et les adhérents de l’ARRA² bénéficient de la gratuité.

L'inscription à la journée de terrain du 25 octobre est limitée à 80 personnes et conditionnée à la participation à la journée plénière de la veille.

« Trame bleue : espaces et continuités » est cofinancé par l’Union européenne.

L'Europe s'engage en régionUnion Européenne

Le programme :

Programme journée Trame Bleue 2019

Les présentations :

Pourquoi encourager des projets alliant eau et biodiversité ?

1-Agence de l'Eau RMCDe nouvelles approches de travail encourager par l’agence de l’eau, incitent les porteurs de projets à décloisonner les thématiques entre « eau » et « biodiversité » afin de construire des projets cohérents et résilients.

Alexandre BACHER & Céline PIGEAUD - Agence de l’Eau RMC

Restauration des dynamiques fluviales de la confluence Doubs-Loue

L2- Confluence Doubs Louea restauration de la confluence Doubs-Loue est un projet intégré qui a réussi à mêler protection contre les inondations et restauration d’espaces naturels patrimoniaux, sources de biodiversité et fédérateurs d’une identité collective. Ce projet constitue un changement de paradigme qu’il a été nécessaire d’accompagner par de nombreux échanges avec les riverains et les acteurs locaux.

Denis CHAIZE (Directeur) & Franck DAVID (Vice-Président) - Syndicat Mixte Doubs Loue (SMDL)

Renaturation de l'espace alluvial du Foron du Chablais genevois

1-Agence de l'Eau RMCLe cours du Foron du Chablais genevois a été largement modifié dans le but de protéger les enjeux des inondations, aussi bien du côté français que du côté suisse. Ses récentes dégradations de berges, augmentant les risques dans les secteurs urbanisés, ont encouragé les élus locaux, en étroite collaboration avec l’Office Cantonal de l’eau du canton de Genève, à mettre en oeuvre une stratégie globale. Celle-ci a conduit à la réalisation de nombreuses études et actions sur l’ensemble de son linéaire.

Mélanie BARBER (Chargée de mission) - Syndicat Mixte d’Aménagement de l’Arve et de ses Affluents (SM3A)

Restauration du Marais de Chautagne : évolution d'un projet de territoire intégrant les multifonctionnalités d'une zone humide

4- ChautagnePlusieurs années d’étude et de concertation ont été nécessaires avant d’engager les travaux de restauration dans le marais de Chautagne. Ces derniers ont ouvert la voie à un véritable projet de territoire, impliquant notamment des adaptations des systèmes de production.

Régis DICK (Directeur) - CEN Savoie, Marie-Claire BARBIER (Maire de Chindrieux et Vice-Présidente Grand Lac) & Vincent RUIN - Chambre d’agriculture Savoie Mont-Blanc

Ripisylves méditerranéennes et chauve-souris : le programme RIPIMED et son application sur la Durance

L5-RIPIMED Cossones ripisylves de la Durance ont subi et subissent encore des pressions anthropiques ou naturelles. Le SMAVD tente de développer différents moyens de restauration de ripisylves fonctionnelles. Le programme RIPIMED a permis de préciser les liens entre chiroptères et ripisylves dans le contexte méditerranéen et de partager les problématiques avec les acteurs concernés par ces boisements alluviaux. 

Emmanuel COSSON (Directeur) - Groupe Chiroptères de Provence & François BOCA (Chargé de mission écologie - Animateur Natura 2000) - Syndicat mixte d’aménagement de la vallée de la Durance (SMAVD)

5- RIPIMED Boca

Installer une trame de vieux bois pour améliorer la biodiversité de la "trame turquoise"

6- Trame vieux bois CoqUn des axes majeurs de la politique en faveur de la biodiversité dans les forêts et de l’amélioration de la trame verte forestière consiste à installer une « trame de vieux bois ». Dans la région, ces surfaces en évolution naturelle s’ins-crivent dans le « réseau FRENE ». Elles participent à l’installation d’une trame verte en faveur des continuités écolo-giques et constituent des relais pour certaines espèces dépendantes des milieux aquatiques et terrestres. 

Fabrice COQ (Responsable aménagement et Référent environnement) - Office National des Forêts (ONF)

Mise en oeuvre d’un projet intégré

7 - Projet intégré CCSLADès 2005, les élus de la Communauté de Communes ont défini les statuts et le rôle de la collectivité vis-à-vis des cours d’eau. Les objectifs étaient les suivants : garantir le bon écoulement des eaux et le respect du fonctionnement naturel des cours d’eau au regard des objectifs de sécurité des biens et des personnes, coordonner les études pour la connaissance, mettre en oeuvre et préconiser des solutions de gestion et d’entretien et favoriser les solutions qui permettent aux propriétaires de réaliser l’entretien des berges et du lit.

Ainsi, trois types d’acteurs sont au coeur de la gestion des cours d’eau, la Communauté de Communes, la commune et les riverains. C’est une gestion intégrative où les responsabilités sont partagées. La mobilisation des élus sur plusieurs mandats a été une réelle plus-value pour la mise en oeuvre d’une approche globale et intégrée, les objectifs de restauration et de préservation ont pu être inscrits dans les documents d’urbanisme. L’implication des habitants est désormais durable et la culture du risque bien ancrée.

Philippe PRUD’HOMME (Vice-Président) - CCSLA, Olivier PELLISSIER (Responsable Service Environnement) - CCSLA) & Stéphane GUYONNAUD (Chargé de projets) - Hydrétudes

Porte documents public

Porte documents réservé aux membres

Nous vous invitons à adhérer à l'association pour accéder à ces documents...

  • 1 - A.Bacher & C.Pigeaud
  • 2- Denis Chaize et Franck David
  • 3- Mélanie BARBER
  • 4 - R.Dick M.C. Barbier V. Ruin
  • 5- F. Boca
  • 5- E. Cosson
  • 6- F. Coq
  • 7- O. Pellissier

Mots clés