Vous êtes ici

Recherche stage URGENT/master "Recherche assistée de victimes dans les cours d'eau" INSA/CNRS/INRAe

2 messages / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
Navratil (non vérifié)
Portrait de Visiteur anonyme
14. février 2020 - 11:58
Recherche stage URGENT/master "Recherche assistée de victimes dans les cours d'eau" INSA/CNRS/INRAe #1

Proposition de stage en Master H2O

Recherche assistée de victimes dans les cours d'eau : état de l’art scientifique et pistes d’amélioration opérationnelles

Lieu : Université Lyon2, UMR-CNR5600, Lyon (Bron)
Durée : 6 mois, dès mars 2020
Encadrement : O. Navratil (EVS, Univ. Lyon 2) et N. Riviere (LMFA, INSA Lyon)

1. Contexte du stage et objectifs
Ce sujet de master concerne la chaîne de secours aux personnes victimes de chute et noyade dans les cours d'eau. Sur l'agglomération lyonnaise, on dénombre en moyenne une centaine d'interventions chaque année. Dans 75% des cas, la victime est récupérée en surface. Dans 25% des cas, des recherches sous l'eau doivent être entreprises par des pompiers plongeurs, mais seules 15% des victimes sont alors retrouvées. Plusieurs raisons expliquent le faible taux de succès des interventions subaquatiques, malgré l’intervention rapide de personnels qualifiés et très entraînés.
Le travail proposé doit permettre d'améliorer l’efficacité des recherches et l'augmentation du nombre de victimes retrouvées. Il consistera dans un premier temps à analyser ces différentes raisons par un travail d’enquête auprès des sapeurs-pompiers et autres parties prenantes à identifier (Ville de Lyon, médecin légiste…). L’étudiant.e dressera ensuite un état de l’art scientifique (national et international) sur cette question : inventaire des connaissances pluridisciplinaires en hydrologie, hydraulique, géomorphologie fluviale, biologie, médecine légale, sociologie, inventaire des outils innovants de recherche en milieu aquatique et de modèles existants. Il.elle proposera enfin des pistes pour augmenter le taux de récupération et le nombre de victimes sauvées.
Ce stage de 6 mois se déroulera à l’Université Lyon2 (site de Bron) au sein du laboratoire EVS (Environnement, Ville, Société ; UMR 5600) et sera encadré par un consortium de chercheurs et d’opérationnels regroupant, outre EVS, le LMFA (Laboratoire de Mécanique des Fluides et d'Acoustique ; UMR 5509), Irstea Lyon (Institut national de Recherche en Sciences et Technologies pour l'environnement; devenant INRAE en 2020) et les sapeurs-pompiers du Service Départemental-Métropolitain d’Incendie et de Secours (SDMIS).

2. Organisation du stage
Les différentes pistes à explorer conduisent à proposer le plan de travail indicatif suivant :
(i) Recueillir les informations des différents acteurs collaborant avec le laboratoire EVS sur ce sujet de Master : EVS (Spécialiste de géomorphologie, analyse sociale), LMFA (spé. mécanique des fluides, comportement des objets flottants ou dérivants), Irstea Lyon (modélisation du Rhône), SDMIS (service de secours). L'objectif est de recenser les éléments importants pour estimer la localisation des victimes, qu'ils soient hydrologiques (vitesse du courant, température, morphologie de la rivière …), météorologiques (vent…) ou relatifs à la victime (âge, vêtements …).
(ii) Analyser les pratiques d'autres pays ;
(iii) En déduire les freins (techniques ou scientifiques) aux recherches subaquatiques ;
(iv) Etablir une synthèse bibliographique sur ces questions et un inventaire sur les techniques récentes utilisées pour les recherches subaquatiques sans visibilité (sonar embarqués, robots, etc.). Ces techniques peuvent être utilisées pour les secours mais pour d'autres objectifs (biologie marine, pêche, chasse d'épaves…) et des entretiens avec leurs utilisateurs seront sans doute nécessaires ;
(v) Etudier la fiabilité des témoignages qui servent souvent à estimer la position de la victime au débit de l'accident (estimation erronée de l'heure, de la position, erreur de parallaxe, …), notamment sur la base d'entretiens.
L'objectif du travail de Master n'est pas de mettre en œuvre les techniques évoquées ci-dessus, mais bien d'en faire un état des lieux : quelles sont les pratiques des autres régions ou pays ? quelles solutions peuvent être apportées par d'autres domaines (pêche, biologie marine) ? quelles sont les connaissances sur la dynamique des corps flottants ou immergés? Le rôle de ce master sera primordial pour le montage par la suite d'un projet de plus grande envergure en identifiant (i) les pistes d'amélioration à mettre en œuvre et (ii) les acteurs à agglomérer autour des pompiers-plongeurs et des laboratoires proposant ce sujet.

3. Compétences recherchées
Nous recherchons un.e candidat.e de niveau bac +4 ou + 5, dans les domaines de la géographie ou des sciences de l’eau, ayant un fort intérêt pour les approches pluridisciplinaires: en hydraulique fluviale et hydrologie (comportement d'un corps en fonction de l'hydrogramme, de la bathymétrie et de ses caractéristiques propres), médecine, sciences humaines et sociales (enquête, recueil de témoignages, critique de la valeur de témoignages, mise en place d’une base de données), métrologique (sonars, ROV, courantométrie). Il.elle devra être capable d’interagir avec les différents chercheurs du consortium ainsi que les différents acteurs identifiés (sapeurs-pompiers) et/ou à déterminer (riverains, sociétés de pêche, Ville de Lyon, fabricants de matériels, CNR, VNF, etc.).
Compétences requises :
- Bureautique, analyse bibliographique, SIG (recommandé) pour la mise en place de BD ;
- Fortes capacités relationnelle et d’organisation : enquêtes (questionnaire), interviews ;
- Esprit d’analyse et de synthèse, capacités rédactionnelles.

4. Informations pratiques
Ce stage bénéficiera d'un financement de l'EUR H2O (Ecole Universitaire de Recherche H2O Lyon) finançant une gratification de 6 mois à partir de mars 2020 (552 euros/mois), les frais de déplacements et de missions pour mener les interviews (1000 euros).
Pour tout renseignement ou candidature, merci d’adresser un CV et une lettre de motivation avant le 01/02/2020 à l’attention de :
- Oldrich Navratil, Laboratoire EVS, Oldrich.Navratil@univ-lyon2.fr, 04 78 77 23 23 (demander le 20 39)
- Nicolas Riviere, Laboratoire LMFA, nicolas.riviere@insa-lyon.fr, 04 72 43 61 97

Béatrice Tourlonnias
Portrait de Béatrice Tourlonnias
18. février 2020 - 17:00

Bonjour

J'ai posté l'offre de stage dans la rubrique "emploi" de l'ARRA². Pouvez-vous nous préciser la date de validation?

N'hésitez pas la prochaine fois à utiliser cette rubrique. C'est gratuit. Si ce n’est déjà fait, il vous suffit de créer un compte utilisateur. Une fois votre compte validé, vous pourrez diffuser très rapidement votre offre dans votre espace employeur : un rapide copier-coller (depuis Word de préférence), quelques champs à remplir (pensez bien au champ obligatoire « Contact ») et l’offre nous est soumise pour publication.

Merci et en espérant que vous recevrez des candidatures intéressantes!

 

Ajouter un commentaire