Vous êtes ici

Outil collaboratif de suivi des assecs

1 article / 0 nouveau(x)
aw (non vérifié)
Portrait de Visiteur anonyme
19. septembre 2019 - 19:44
Outil collaboratif de suivi des assecs #1

Comme vous avez pu le constater cet été, deux canicules à plus de 40°C ont eu lieu et les restrictions d’usages se sont multipliées dans la plupart des départements. Selon les chercheurs, la Terre vit sa période la plus chaude depuis 2 000 ans (https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/07/24/la-quasi-totalite-de-la-planete-vit-sa-periode-la-plus-chaude-depuis-l-an-zero_5493029_3244.html).

Le réseau de suivi AFB national établi que 37% des 3200 stations de suivi cours d’eau sont à sec ou sans écoulement visible (https://onde.eaufrance.fr/acces-aux-donnees/france/2019-08), dépassant ainsi les assecs relevés depuis aout 2012. Cette situation des cours d’eau est certainement une répétition générale de nos futurs étés.

Compte tenu des sécheresses récurrentes et amplifiées par l'augmentation des températures, il semble nécessaire de mener un travail de suivi cartographique des assecs et absences d'écoulements. Le suivi AFB est actuellement de l’ordre d’une trentaine de points par département : ils couvrent à la fois des cours d’eau où les assecs sont naturels et d’autres où ils sont amplifiés par les activités humaines. Mais il ne peut à lui seul, par son maillage permettre une vision suffisamment fine des enjeux locaux notamment en terme de restauration de milieu, de suivi de l’impact du changement climatique et d’évaluation du stade de crise sécheresse pouvant aboutir à des arrêtés départementaux.

Un outil cartographique collaboratif sur lequel vous pourrez renseigner directement les points de relevés et l’état du milieu (écoulement visible, écoulement non visible (le lit présente toujours de l’eau mais l’écoulement est nul) ou assec sur plus de 50% du lit) est mis en place au niveau national : https://enquetedeau.eaufrance.fr/

Il faut s’inscrire pour modifier ou ajouter des points sur la carte. Le relevé peut se faire sur le terrain avec un smartphone ou être reporté au bureau. Il faut remplir à minima le champ nom du lieu/rivière, jour et observation du débit et météo. Il est aussi possible d’indiquer la présence ou non d’invasives.

Je vous invite à noter aux alentours du 25 septembre si possible les assecs ou absences d'écoulements sur les affluents principaux de votre bassin : la densité est à réfléchir en fonction de la rationalité d’une tournée en voiture sachant que les points d’observation sont sur des ponts de préférence non loin de la confluence avec les rivières principales. Les rivières principales ne sont pas forcément à suivre tant qu’elles ne subissent pas de rupture d’écoulement.

Le protocole AFB est le suivant :

  • Le suivi visuel est ainsi réalisé mensuellement, de façon systématique, entre mai et septembre, au plus près du 25 de chaque mois (à plus ou moins 2 jours) ;
  • Un suivi complémentaire peut être activé à tout moment (y compris en dehors de la période mai - septembre) si la situation le nécessite. Et même s'il est préconisé d'effectuer les observations sur la totalité des stations du réseau départemental, le suivi complémentaire peut se mettre en place sur une partie des stations seulement (par exemple, sur un bassin versant particulièrement impacté par les prélèvements d’eau).
  • La fréquence de prospection est laissée à l'appréciation des acteurs locaux, le maximal peut être hebdomadaire au pire de la crise. Quand la situation de fin septembre n'est pas revenue « à la normale » (c’est à dire quand au moins 80% des stations du département ne sont pas en modalité «écoulement visible»), alors les suivis d’octobre (et des mois suivants) se poursuivent et sont qualifiés comme « complémentaires » également.
  • Il ne s’agit pas de se substituer aux relevés de l’AFB et donc il n’est pas nécessaire de relever les points déjà suivis sur votre bassin https://onde.eaufrance.fr/acces-aux-donnees.

Pour faciliter le relevé visuel par différents opérateurs, il est conseillé de choisir des points fixes d'observations sur les ponts proches des confluences en prenant une photo représentative du site observé. Les points des nouveaux relevés peuvent servir pour les cartes des mois suivants. L’idée est de garder un réseau régulièrement suivi dans la mesure du possible.

Merci de votre engagement.

Ajouter un commentaire