Vous êtes ici

risque amiante en eau de surface (eau brute)

2 messages / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
N. Roussel (non vérifié)
Portrait de Visiteur anonyme
7. février 2018 - 10:37
risque amiante en eau de surface (eau brute) #1

Bonjour,

Je cherche des informations sur le risque de pollution par des déchets amiantés vis à vis de l'eau brute superficielle (type plan d'eau ou rivière) ?

En cherchant sur le web, il me semble qu'on ne maîtrise pas très bien les risques sur le milieu naturel, et sur la santé humaine (une étude de 2017 tendant à montrer que les fibres amiante (issues des conduites) dans l'eau potable augmentaient les risques de cancer digestif) - même si je sais que les traitements généralement poussés en eau de surface éliminent probablement ces fibres.

J'ai lu que la question c'était posé dans l'Orne en 2015 sur le Noireau (CAPF).

Quelqu'un peut-il m'éclairer sur le sujet ?

Bien cordialement

Héloïse (SBVR) (non vérifié)
Portrait de Visiteur anonyme
7. février 2018 - 14:17

Bonjour,

Vu la taille des fibres d'amiante, je crois qu'elles passent aisément les filtres de traitement des eaux. Je vous livre un extrait d'un site internet que vous avez sûrement consulté (http://www.dechets-amiante.com/) :
Danger

L'amiante et ses dérivés industriels représentent un danger réel pour la santé : les particules d'amiantes, notamment celles inférieures à peuvent créer des troubles graves dans l'organisme entraînant la mort des personnes contaminées, la maladie pouvant se déclarer parfois plusieurs dizaines d'années après la contamination. L’inhalation de poussières d'amiante constitue l'un des premiers dangers de ce produit. C’est par une pollution urbaine et industrielle que l’organisme humain est le plus souvent affecté.
Les fibres d'amiante lorsqu'elles ont été inhalées sont, de par leur dimension, leur forme et leur persistance, très difficiles à éliminer, entraînant l'apparition de pathologies graves, affectant le plus souvent la région pulmonaire :
-des fibroses : accumulation de fibres d'amiante provoquant des insuffisances respiratoires; dont le délai d'apparition est de 15 à 20 ans
-des cancers : fixés sur des cellules de l'appareil broncho-pulmonaire (cancers des bronches ou du poumon). Là, le délai d'apparition est généralement beaucoup plus long (55 ans en moyenne).

Vu que les cellules pulmonaires et les cellules intestinales ont issues de la même catégorie de cellules souches, elles souffrent les unes et les autres du contact répété des fibres d'amiante. Ça crée une inflammation à long terme qui peut évoluer en cancer.

Les Québécois sont plus en avance que nous sur la question : https://www.lenntech.fr/francais/asbeste-environnement.htm

Je ne pense pas avoir répondu à votre question mais vous avez mon total soutien

Cordialement

Héloïse GRIMBERT
Chargée de mission pollutions diffuses

Syndicat du Bassin Versant de la Reyssouze
Moulin de Cézille
321 route de Foissiat
01340 JAYAT
04 74 25 66 65
Ligne directe : 04 74 25 49 62

heloise.grimbert@syndicat-reyssouze.fr

Visitez notre nouveau site Internet : [ http://syndicat-reyssouze.fr/
]http://syndicat-reyssouze.fr/

Ajouter un commentaire